Kuroshiro - next

Indescriptible, tout simplement.

18 juillet 2007

Et vogue la galère...

[Je vous promets un petit billet tout décousu, parce que le désordre est parfois plus parlant que l'ordre, comprenne qui pourra ;)]

Me voilà de retour, quelque peu en retard, certes, mais on me pardonnera ma perte de la notion du temps en la justifiant.. Eh bien oui, les vacances sont bel et bien là !

Après une telle phrase introductive, vous ne pouvez que penser que la joie de mes mots assure mon obtention du Bac, et, guess what ? , vous avez raison ! Et plus encore que la joie d'avoir obtenu le Bac (avec mention d'ailleurs), c'est celle de l'avoir obtenu en même temps que mes amies (ou presque ;) ) que j'aimerais vous transmettre.. Nous sortons enfin des carcans du secondaire pour gagner la liberté des étudiants.. Encore que notre lycée n'était en soi pas étouffant.. Mais bon, on peut désormais dire que nous faisons partie des 80% et des poussières de bacheliers de cette année, mais aussi des nombreux étudiants français, et aussi étrange que cela puisse paraître, l'égo en a pris un coup =)

Maintenant, qu'est-ce que l'avenir nous réserve ? Qu'y aura-t-il au prochain tournant ? Peu importe, vivons, et vivons bien, puisqu'on nous en donne les moyens ! Demain viendra naturellement à la suite d'aujourd'hui, comme aujourd'hui a succédé à hier.. Et ainsi le temps passera, parce que seul le temps passe et se fane. Nous et nos souvenirs, nous perdurerons, que ce soit par le physique ou par l'esprit, et c'est très bien ainsi.

Ces temps-ci, les saisons jouent un peu avec nous, dirait-on.. Est-ce pour cela que printemps, saison des amours, se mêle avec été, saison de farniente ? Je ne saurais guère le dire, tant ces changements me semblent incompréhensibles, cependant nos petits coeurs eux ont apparemment bien compris le message, et c'est tant mieux... 112

Pourquoi tous ces chamboulements de vie nous font-ils tant réfléchir ? Demain nous ferait-il si peur ? La crainte d'un simple rêve, peut-être ? Ou bien d'un futur cauchemar ?
Après une longue discussion avec elle, je crois que l'on ne peut répondre à aucune de ces questions par un "oui" ou un "non" catégorique, même si ce n'est pas l'envie qui manque, simplement parce que sans (remise en) question, la vie me semble bien fade. Et puis un retour sur soi ne permet que d'avancer encore plus vite, contrairement à ce que certains peuvent penser.
Savoir se juger, c'est savoir juger les autres; la réciproque n'est pas vraie.
Prenons le temps d'apprendre à se connaître, à nous connaître, à comprendre et à s'accepter, sans quoi toute avancée sera vaine.

Je ne pense plus avoir peur de l'avenir que nous réserve la vie, un poids de moins pour moi..? Les prochaines séparations, comme les prochaines rencontres, font partie des aléas que nous devons affronter, subir, mais parfois aussi provoquer. Vivre n'est pas un verbe d'état, ne l'oublions pas ;)

Puisque nous parlons de l'avenir, le mien reste encore très incertain.. Vais-je mener au bout la licence que j'ai choisie (LLCE-anglais), ou bien bifurquerai-je vers l'architecture ? Pourquoi pas les deux aussi ? Je ne sais pas encore très bien ce que je désire, et espère pouvoir pleinement profiter de cette année pour me fixer.

Mais quoi de mieux pour se préparer à l'étude des langues que de partir à l'étranger ? Je m'en irai donc deux semaines en Angleterre, de nouveau à Bournemouth, du 11 au 25 août, pour me permettre d'appréhender un peu moins mon année à venir.

Ces temps-ci, je passe beaucoup de temps sur CroqueMonster, comme l'ont remarqué mes amis et autres connaissances. Est-ce que pour autant on peut me considérer comme une no-life ? Je ne pense pas, parce que ce n'est pas ma priorité dans la vie. J'y passe du temps parce que j'apprécie les gens que j'y ai rencontrés, et que j'y rencontre toujours, mais aussi parce que c'est le premier jeu sur lequel je me sens à l'aise, sans redouter de communiquer avec les autres. Alors je profite de tout ce que cela m'apporte, avant d'à nouveau retourner à une vie plus normale (et peut-être plus saine...). Il faut tout de même noter que le jeu ne m'empêche nullement de sortir et de profiter de mes amis, c'est simplement qu'il accapare un bonne partie de mon temps, parce que j'ai la volonté d'y consacrer du temps.

Je crois que ces paragraphes résument bien l'état actuel de ma vie. Je profite d'une façon pas forcément très commune de mes vacances, c'est un choix que j'assume, quelles qu'en soient les conséquences. Je crois qu'il va tout de même falloir que je remette un peu d'ordre dans tout ça, parce que tant d'évènements si resserrés dans le temps, c'est un peu difficile à gérer parfois.

Cette fois je compte bien repasser plus tôt, mais entre l'intention et l'action, il y a un monde, malheureusement =/ Je remercie en tout cas les personnes qui daignent accorder un bref regard à mon blog, et à ma vie somme toute bien banale.
Je n'ai aucunement l'intention de remettre ici en question l'existence des nombreux blogs du net, qui sont, on peut le dire, souvent bien inutiles, mais si l'inutile fait partie de ce monde, alors je veux en être.

Doggie, j'espère que tu apprécieras le voyage ;)


punaise

Comme vous l'avez sans doute remarqué (depuis le temps), j'ai trifouillé un peu le code pour faire quelques modifications sur le blog.. Parmi elles, les commentaires qui ne s'appellent plus ainsi, et l'apparition de la catégorie Jeux.. Je ne sais pas ce que je vais faire d'autre, mais je crois que je vais encore m'amuser un peu avec ce petit blog, qui est, au final, attachant (du moins pour moi).



PS: Je n'oublie pas le billet au sujet de ma liste de mots, toute aussi inutile que longue.. Un jour je vous dévoilerai les définitions qui se cachent derrière. En attendant, vous pouvez toujours prendre un dictionnaire, ou farfouiller sur le net, la réponse, je n'en doute pas, est si proche de vous..

CIMG0343
Trois grains de sable, dans un océan... <3

Posté par Pinku Kandy à 07:59 - Boîte à niouz - Mots griffonnés [0] - Permalien [#]

Mots griffonnés

Griffonner un ou deux mot(s)